Le grand jour !

Le 9 février 2018 direction Paris avec ma cousine qui m’accompagne !
Réveil à 4h, je prends un taxi jusqu’à la gare et encore le 1er TGV depuis Genève.
Je me maquille dans le train histoire qu’on ne me confonde pas avec un des personnages dans “The Walking Dead” et je passe une heure à essayer de mettre un eyeliner sur l’autre œil, puisqu’il a décidé d’être sec juste à ce moment là ! Je révise un peu les questions qu’on pourrait me poser en interview.

Arrivée à Paris, le taxi que j’avais réservé nous attend et je croise les doigts pour être à l’heure car c’est la semaine durant laquelle il a neigé sur la capitale et beaucoup d’infrastructures sont paralysées.

Tournage dans un lieu magnifique

Arrivée à l’Espace Clacquesin vers 10h, je découvre ce joli bâtiment, l’équipe de tournage (si je me souviens bien il y avait 7 journalistes (chefs d’orchestre), 5 caméramans, 1 ingénieur du son et d’autres personnes), les candidats et leurs gâteaux. On nous demande de signer le droit d’image et de mettre une étiquette sur ma boîte à gâteau.
Toute l’équipe est très sympathique, reconnaît et appel les candidats par leur prénom. C’est agréable de ne pas être un numéro.

J’ai à peine eu le temps d’échanger quelques mots avec deux autres candidates Magali et Frédérique car tout s’enchaîne très vite.
Le caméraman prend mon gâteau pour la prise du gâteau tournant sur un fond blanc.

Julia me demande de faire ma première prise, celle où je porte ma boîte en descendant les marches d’escalier et marchant vers les chefs, réalisée en une seule prise. C’est à ce moment là que je vois les chefs Cyril Lignac et Frédéric Bau dans la salle d’en face !

Puis l’ingénieur du son m’installe un micro, fait le test et m’envoie en interview. Je stress un peu et répond aux questions du mieux que je peux. Il me demande également de faire une démonstration de krav maga et de parler thaï, sur le moment impossible de sortir quelque chose de cohérant…

Je retourne m’asseoir dans la salle des candidats et écoute les instructions de Camille qui était perché sur une échelle avec un caméraman. Ils ont joué les équilibristes !

On me demande de faire la prise d’arrivée avec ma cousine et nos sacs, mais Julia me cherchait déjà pour faire la prochaine prise de dégustation devant les chefs. Je n’ai alors pas eu le temps de faire l’arrivée.
Je sors ma boîte à gâteau hors du frigo et écoute ce que je dois faire. Dès que la candidate devant moi aura terminé, ce sera mon tour. Je stress tellement que j’ai l’impression d’avoir le vertige, le moment que j’attendais tant est enfin là !

Rencontres inoubliables

Je m’avance vers les chefs avec un grand sourire, ils me demandent mon prénom et mon origine.
Ils essaient de me mettre à l’aise et sont vraiment très sympathiques.

Frédéric Bau regarde les dessins porte bonheur sur ma boîte et me demande si j’ai des enfants, je lui dis que j’en ai deux. Il en conclu alors que je suis mariée, je lui réponds que je suis divorcée. Et il lance un regard à Cyril en le taquinant “Elle est divorcée, hein Cyril !”. Je ne sais plus où me mettre et ne sais pas quoi répondre.

Puis vient le moment de parler de mon gâteau. Cyril Lignac me dit qu’il aurait préféré un joli poudrage blanc plutôt qu’un dégradé, Frédéric Bau n’est pas vraiment du même avis.
Je me défends comme je peux en leur expliquant que cela représente mes deux facettes : mon côté sage avec la passion pour la pâtisserie et mon côté dark avec ma passion pour le krav maga.

Ils m’ont alors lancé le défi d’en faire avec Frédéric Bau qui n’a pas hésité à venir vers moi en mode “Kung-fu Panda” ! Je n’ose pas faire un enchaînement sur lui de peur de lui faire mal et mon cerveau est comme déconnecté à cet instant, je sors ce que je peux. Il m’a tout de même bien fait rire !

Ils goûtent mon gâteau et me donnent leurs avis positifs et négatifs. L’aventure ne se termine pas pour moi et ils vont réfléchir si je continue ou non.
Je pars en faisant la bise aux chefs encore chamboulée de ce qui vient de se passer.

Dans la salle juste derrière, une journaliste m’attends avec sa caméra pour une interview à chaud. Je dois dire comment je me sens, ma réaction si je ne suis pas prise et si je le suis ect.

Je continue l’aventure !

Je retourne dans la salle des candidats et Camille me demande directement de m’asseoir du côté des candidats à qui ils n’ont pas dit non. Nous attendons que les huit de mon groupe passent pour que Camille nous annonce les deux candidats sélectionnés. Il prononce mon prénom et celui de Frédérique, je saute dans les bras de Frédérique tellement j’étais contente ! Je n’en reviens pas de pouvoir poursuivre l’aventure !

Frédérique et moi allons directement dans une salle afin de choisir rapidement le moule individuel que nous utiliserons lors de la prochaine épreuve. Il y avait beaucoup de choix, dont des nouveautés et je décide de rester sur du carré bien design et facile à démouler. On nous remet également la convocation et le contrat.

Vers 13h30 je termine ma superbe journée de tournage, remplie d’émotions et de souvenirs. Je ne réalise pas encore tout à fait que je vais pouvoir revenir dans un mois pour la suite.
J’en profite pour aller manger avec ma cousine et faire du shopping avant de prendre le train de 18h.

Face aux chefs Cyril Lignac et Frédéric Bau
Lors de ma présentation et celle de mon gâteau
Mon gâteau “Sésame, ouvre-toi”